There are no breaking news at the moment

Pendant la grande récession de 2007, les déficits publics avaient beaucoup augmenté, car le gouvernement a dû engager d’énormes dépenses publiques pour les masses. Cependant, le résultat final a été que cela a eu un impact sur le secteur des affaires, et ils ont fini par être évincés. Ainsi, les dépenses publiques ont aussi un côté négatif, bien qu’elles aient été négligées.

Le sens du dictionnaire du terme  » évincement  » est de chasser, ou de forcer à quitter un petit endroit. Cependant, en économie, l’effet d’éviction est un phénomène intéressant qui concerne les dépenses publiques. Le déficit public est une situation dans laquelle le gouvernement finit par dépenser plus que ce qu’il emprunte. Que fait le gouvernement lorsqu’il manque d’argent ? Simplement frapper de l’argent ? Bien sûr que non ! La circulation de l’argent n’est pas si facile, et le gouvernement ne peut pas commencer à imprimer de l’argent simplement selon ses désirs et ses caprices. Une trop grande circulation de la monnaie n’entraînera pas une augmentation de la valeur des biens ou des services, mais augmentera certainement le taux d’inflation dans l’économie.

Pourquoi le  » crowding out  » se produit-il ?

Papier financier

Pour réduire les déficits, le gouvernement emprunte de nouveau sur le marché. Comme les politiques budgétaires du gouvernement ont un impact sur l’économie à une échelle beaucoup plus grande, elles affectent le secteur privé du marché. En raison de l’augmentation des emprunts publics, la demande d’investissements sur le marché augmente. Automatiquement, le prix des fonds augmente. Cela implique que cela augmente le taux d’intérêt du marché.

Par conséquent, l’augmentation des taux d’intérêt sur le marché a de nouveau un impact sur le secteur privé. Les entrepreneurs privés ne peuvent pas emprunter beaucoup, une fois que le taux d’intérêt des fonds d’emprunt augmente. Dans ce cas, ils peuvent arrêter ou freiner leurs plans de croissance ou d’expansion. Ainsi, le gouvernement aspire ou absorbe la circulation monétaire sur le marché, créant ainsi un effet d’éviction sur le marché.

Les taux d’intérêt et les emprunts ont une relation inverse. Une fois que les taux d’intérêt augmentent, les emprunts diminuent et vice versa. Le gouvernement peut créer un effet d’éviction de bien des façons.

Émission d’obligations d’État sur le marché

Dollars des États-Unis

Le gouvernement emprunte sur le marché, en émettant des obligations et des titres. En dehors de cela, il existe une épargne obligatoire sous forme de fonds de pension et d’autres prestations de sécurité. Lorsque de telles obligations circulent sur le marché, les gens ont tendance à investir dans ces obligations en raison de leur cote de crédit élevée par rapport au secteur privé. Ainsi, beaucoup dépend aussi de la mentalité des investisseurs. S’ils préfèrent avoir des placements sans risque, la plupart d’entre eux détourneront leur épargne vers le gouvernement.

Augmentation des dépenses du secteur public

Considérez que le gouvernement dépense pour faire un don à un magasin institutionnel public. Les marchandises sont disponibles à des prix rationnés et subventionnés dans ce magasin en raison des avantages accordés par le gouvernement. Ainsi, les clients préféreront acheter des marchandises au magasin plutôt que d’acheter dans des magasins privés locaux. Ainsi, indirectement, les dépenses publiques entraînent des pertes pour les particuliers sur le marché.

Augmentation des taux d’imposition

Lorsque les impôts augmentent, l’épargne des particuliers sur le marché diminue et, par conséquent, il y a moins d’argent sur le marché à investir. Ainsi, l’argent est détourné vers les fonds du gouvernement, qu’ils utilisent pour les dépenses publiques. Toutefois, en raison de cela, les entrepreneurs privés sont à perte, car lorsque l’offre est inférieure à la demande, les prix finissent par augmenter. Ainsi, il retire de l’argent de la poche du marché privé au trésor du gouvernement. Des études ont également montré qu’une fois que les impôts augmentent, les particuliers ont tendance à faire moins de dons, puisqu’ils ont moins d’économies et qu’il y a aussi des contributions publiques faites par le gouvernement.

Impact de l’augmentation des emprunts publics sur l’économie

Flèche vers le bas

L’effet d’éviction n’est peut-être pas trop fort sur le marché et peut ne pas avoir beaucoup d’impact sur l’économie. Cependant, beaucoup dépend des conditions économiques pendant cette période. Ainsi, si elle s’accompagne d’une augmentation de l’épargne des individus dans l’économie, son impact pourrait être effacé. Si l’augmentation des emprunts du gouvernement n’est pas trop agressive et que les conditions économiques du marché sont favorables, cela pourrait avoir un impact très subtil sur les emprunts du secteur privé. Beaucoup dépend des taux d’intérêt plutôt que de l’augmentation des dépenses publiques.

On peut donc dire que l’augmentation des dépenses publiques a ses propres avantages et inconvénients. Bien que le gouvernement dépense pour le bien-être public, le secteur privé en souffre. Bien sûr, son impact pourrait ne pas être aussi néfaste pour l’économie et est influencé par de nombreux autres facteurs économiques tels que la psychologie de l’investisseur, la technologie, le commerce international, etc.

« La hausse ou la baisse des salaires est commune à tous les états de la société, qu’il s’agisse de l’état stationnaire, de l’état d’avancement ou de l’état rétrograde. »

– David Ricardo

David Ricardo est considéré comme l’un des économistes classiques les plus influents, dont le nom continue d’exiger le respect même aujourd’hui, presque deux siècles après sa mort. Sa théorie de la loi du fer des salaires est l’un de ses arguments les plus connus et les plus influents.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*