There are no breaking news at the moment

Si un prêteur ne fait pas une vérification adéquate de la situation financière d’une entreprise à laquelle il prête de l’argent et, par conséquent, n’impose pas des taux d’intérêt plus élevés aux emprunteurs à haut risque, cela mènera à une sélection défavorable. Pour atténuer le risque, si le prêteur augmente les taux d’intérêt, les bonnes parties qui n’ont pas les moyens de payer des taux d’intérêt élevés seront automatiquement éliminées.

Dangers d’une sélection défavorable

L’homme se risquant lui-même

Une sélection défavorable, si elle n’est pas cochée, peut créer beaucoup de problèmes financiers. Voici les risques qui y sont associés.

❶ Avec des investissements moindres en raison d’une sélection adverse, les entreprises peuvent souffrir, car sans investissements, il y aura moins de capital pour les activités d’expansion et de développement.

❷ Si les investisseurs à haut risque sont plus nombreux, les revenus des compagnies d’assurance diminueront considérablement.

❸ Une information asymétrique peut entraîner de nombreuses pertes financières. Par exemple, si vous achetez une voiture d’occasion dont les performances ne sont pas à la hauteur de vos attentes, votre investissement dans cette voiture n’obtient pas un rendement optimal.

❹ Dans le cas du secteur bancaire, si une banque prête à un emprunteur à haut risque, sans le savoir, sans facturer d’intérêts appropriés, et sans avoir fait l’objet d’un examen préalable par les parties, il y a des chances qu’il y ait un défaut de paiement. Bien sûr, une banque a d’autres options d’atténuation des risques, comme la vente de la propriété hypothéquée, etc. Cependant, il est très important que la banque fasse preuve de diligence raisonnable avant de prêter de l’argent.

❺ La sélection adverse est l’une des raisons de l’échec du marché. Dans ce cas, même les bonnes marques souffrent de la présence de mauvais produits, puisque l’acheteur ou le vendeur ne peut pas faire la distinction entre les deux.

Le marché aux citrons : L’incertitude de la qualité et le mécanisme du marché ».

Dans cet article, George A. Akerlof a donné un exemple simple pour comprendre l’impact de l’asymétrie de l’information et de la sélection adverse sur le marché. Lemon’ est un mot informel pour décrire une voiture qui s’est avérée être une pièce défectueuse après l’achat, alors que’bonne voiture’ fait référence à une voiture bien entretenue. Sur le marché des voitures d’occasion, les citrons et les bonnes voitures sont mis en commun, et il n’est pas facile pour un acheteur de les distinguer.

Cela conduit à une information asymétrique, puisque les vendeurs connaissent mieux la voiture que les acheteurs. C’est la raison pour laquelle les acheteurs sont sceptiques avant d’acheter la voiture et savent qu’il y a une possibilité que la voiture devienne un citron. Par conséquent, les acheteurs réduisent leurs prix de réservation, ce qui décourage les propriétaires de bonnes voitures. Ils sont chassés du marché et, par conséquent, essentiellement, seuls les citrons restent sur le marché. Au lieu de cela, les citrons obtiennent un prix plus élevé que ce qu’ils méritent. Ainsi, cette information asymétrique conduit à une sélection adverse de la part des consommateurs.

Ainsi, comme mentionné ci-dessus, la sélection adverse est une défaillance du marché qui peut entraîner des pertes financières pour l’acheteur ou le vendeur. Tant qu’il y aura un manque d’information adéquate sur le marché, la sélection adverse continuera de se produire.

Chaque entreprise a un seul but, celui de maximiser ses profits. Cela peut se faire en analysant la demande des consommateurs, en fournissant une offre appropriée et en maintenant la qualité des biens et des services. Cependant, il y a beaucoup de facteurs qui affectent cette opération simple. En raison de ces éléments économiques, les ventes, la production et l’approvisionnement d’une entreprise subissent des répercussions négatives.

Facteurs économiques qui influencent les entreprises

Demande et offre

La demande et l’offre sont deux facteurs principaux qui affectent le fonctionnement de tout modèle d’entreprise. La demande est la volonté et la capacité des consommateurs d’acheter un produit particulier, tandis que l’offre est la capacité de l’entreprise de répondre à la demande des consommateurs. Supposez, un téléphone mobile infusé avec la dernière technologie est introduit sur le marché, il aura un prix plus élevé en raison de sa demande sur le marché. Ses prix continueront d’augmenter si l’offre ne répond pas à la demande.

Par exemple, en l’an 2000, les conditions météorologiques ont dévasté les cultures sucrières du Brésil, qui est le plus grand producteur de sucre au monde. Cela a entraîné une diminution de l’offre de sucre, ce qui s’est traduit par une forte hausse des prix du sucre. Cependant, après la hausse initiale des prix, les forces du marché sont entrées en jeu et la demande de sucre est devenue égale à celle du sucre fourni.

Utilité marginale et utilitaire totale

L’utilité est le degré de satisfaction que les consommateurs tirent de la consommation de biens. Il se trouve qu’après une consommation continue et successive d’unités de la même marchandise, la satisfaction ressentie par le consommateur commence à diminuer. Il en résulte souvent une baisse des ventes à court terme ou à long terme. Certaines organisations se préparent au lancement d’une autre marque, avant que la chute de l’utilité et des ventes ne se produise. Le lancement d’une nouvelle marque garantit que la tendance du chiffre d’affaires de l’entreprise ne diminue pas. La diminution de l’utilité est l’un des facteurs externes qui affectent les affaires.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*